11 juin 2007

« Requiem Noir » à Drancy (93)

Filed under: Sorties — Eva @ 11:47

Sur la scène une diversité de groupes de musique, dans leurs chansons une même émotion: la commémoration de l’abolition de l’esclavage est fêtée dans ce concert avec un fort message d’alerte contre cette honte de l’humanité et les injustices continues, ornementé par une énergie musicale d’espoir et de libération pour les peuples noirs.
Ca vaut le coups d’aller s’immerger dans cet évènement qui a fait une tournée de 8 concerts dans différentes villes de la banlieue parisienne depuis le 10 mai. Non pas seulement pour ne pas rater la vieille voix marquante et célèbre de la sénégalaise Yande Codou Sene qui a été griotte au côtés de Léopold Senghor pendant 40 ans, ou le rappeur sénégalais Awadi Didier. Mais aussi pour les amateurs de la musique chorale contemporaine : l’Oratorium « Au sommet de la montagne » est chanté par 12 voix solistes et 2 choeurs et reprend toutes les étapes des souffrances subis par les environ 20 millions d’Africains déportés et soumis, privés de dignité, de vie, d’eux-mêmes pendant quatre siècles.

Pour ceux qui ont donc envie de passer le soir du 21 juin 2007 avec moi et d’autres amis sur ce concert, voici les informations pratiques (je vous conseille de réserver) :

le 21/6/07 à 20h30 à l’Espace Culturel du Parc, 120 rue Sadi Carnot, Drancy (93)
– Entrée libre – réserver au 01 48 31 95 42
RER B « le Bourget », à pied ou bus 143 direction Rosny-sous-Bois, arrêt AristideBriand
Yande Codou Sene et groupe, griotte de SenghorRappeur Awadi Didier avec une partie du Choeur de Saint-DenisYande Codou Sene, griotte de Senghor

2 Comments

  1. J’y serai! 🙂 A Jeudi alors!

    Comment by Hamassala David — 11 juin 2007 @ 17:16

  2. Coucou!
    Je viens de croiser ce texte sur Yande Coudou Sene sur internet, et je l’ai trouvé assez joliment écrit (de beaux mots pour la description musicale) et intéressant.

    La grande cantatrice du Sénégal nous revient ici avec son premier album. Sorti aux Etats-Unis, produit par son compatriote Musa Dieng Kala, Yandé Codou Sène est toujours fidèle à elle-même : la voix étincelante, le chant haut perché… Les percussions battent la mesure, la kora, le riti (violon traditionnel) et le xalam (guitare traditionnelle) s’invitent en douceur. Et vogue la reine du chant. Sur une suite de ballades sereines et savoureuses. On danse légèrement dans sa tête. On lâche le pied droit et on se laisse entraîner. L’esprit des nuits de pleine lune a l’air encore très vivace dans cette contrée d’Afrique de l’Ouest.
    Née en 1932, Yandé Codou Sène est issue d’une grande famille de griots (sa mère, Amadjiguène, était une référence dans le genre). Beau-coup plus connue à l’étranger pour ses collaborations avec Yousssou Ndour, Wasis Diop et Baaba Mal, Codou Sène est aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles voix du Sénégal. Elle était la griotte personnelle du président Léopold Sedar Senghor.
    http://www.concerts.fr/Biographie/yande-codou-sene

    Comment by Eva — 15 juin 2007 @ 21:27

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.